Europe Slovénie

Piran, un coin d’Italie

Je n’ai jamais mis les pieds en Italie. Et pourtant ce pays figure sur ma Dream List depuis toujours. En septembre dernier, je n’ai jamais été aussi près de l’Italié lors de notre road trip en Slovénie. Piran fait face à Venise sur les bords de l’Adriatique. Une petite ville charmante située entre l’Italie d’un côté et la Croatie de l’autre.

Piran, entièrement classée monument historique et culturel, est l’une des villes les plus touristiques de la côte adriatique. Cette ancienne ville portuaire s’est développée sous l’influence de Venise toute proche. Vous le remarquerez très rapidement en arrivant à Piran.

Je vous conseille fortement de vous y arrêter. Une journée suffit amplement pour en faire le tour. Mais bien-sûr, si vous le pouvez, prolongez le plaisir et restez une nuit sur place.

Que faire à Piran ?

Nous avons laissé notre voiture sur le parking Arze en fin de matinée. Sur notre trajet à pied pour rejoindre la vieille ville, nous sommes montés dans la petite tour qui surplombe la ville. La vue de là-haut est tout simplement magnifique. Je vous conseille donc d’y passer (cela ne vous coûtera que 2€/personne pour monter). Depuis la tour, vous pourrez également vous balader sur les remparts.

Une fois redescendus et après avoir déjeuné dans un petit restaurant de bord de mer, nous avons longé la côte adriatique jusqu’au port. La vue sur la mer est magnifique et les différentes couleurs nous en mettent plein les yeux. La découverte de Piran se prolonge ensuite dans ses ruelles sinueuses et typiques. Ses maisons colorées à l’architecture vénitienne, la langue italienne à chaque coin de rue et cette ambiance légère nous donnent effectivement la sensation d’être en Italie.

La place Tartini, nommée ainsi en l’honneur du musicien Giuseppe Tartini, est la place centrale de Piran. Vous ne pouvez pas la rater puisque toutes les ruelles mènent à cette place. Vous y trouverez de nombreux restaurants, bars et magasins. Il y a même un petit marché deux jours par semaine. La place Tartini s’ouvre sur le petit port typique. Profitez-en pour vous y arrêter et manger une glace !

Conseils & infos pratiques :

  • Vous ne pourrez pas circuler en voiture, la ville est entièrement piétonne. Il vous faudra laisser votre voiture à l’extérieur de Piran.  2 parkings s’offrent à vous : le parking Arze situé en haut de la ville ou le parking Fornace situé plus au Sud. Je vous conseille le parking Arze si vous souhaitez passer par la tour et les remparts. Comptez 12€ pour une journée ou 1,20€/heure.
  • Il n’y a pas de plage de sable à Piran. Mais cela ne vous empêchera pas de vous baigner. On accède à l’Adriatique par de petites échelles et on se pose sur des plages en béton. Cela n’enlève rien au charme de la ville. Il faut juste le savoir.
  • La ville est située sur une colline. Pour visiter Piran, il vous faudra un peu grimper.
  • Ne vous arrêtez pas à Portoroz. Cette cité balnéaire bétonnée n’a rien d’un petit village côtier. En partant de Piran et encore charmés par cette perle de l’Adriatique, vous voulions y passer pour prolonger le plaisir. Mais grosse erreur !

Nous quittons la côté adriatique le lendemain, direction le lac de Bohinj et ses paysages alpins, mon coup de cœur slovène. J’ai hâte de vous en parler.

A très vite avec la suite du road-trip !

Répondre à pierrettej Annuler la réponse.

Comments (4)

  1. Superbes photos <3 Cette région est magnifique ! Voici qq mois , je suis allée en Istrie et trouve beaucoup de ressemblance avec Piran .
    Merci pour ce beau reportage . Excellent dimanche à toi

  2. Bonjour Marie-Charlotte,
    Une visite qui me fait rêver, tes photos donnent envie de partir en exploratrice. La vue sur la mer est splendide.
    Merci pour ce merveilleux partage.
    Bisous et bon dimanche!

%d blogueurs aiment cette page :