Photographier Paris

« A l’eau », ici Paris.

« C’est poétique » me dit une dame qui s’est arrêtée, comme moi, devant ce spectacle impressionnant. « Oui c’est poétique », lui ai-je répondu un peu perplexe, même si ce n’est pas ce qui me vient tout de suite à l’esprit lorsque je vois Paris disparaître sous les eaux. Malgré l’état alarmant de la situation, cette dame, subjuguée par cette étendue d’eau, semblait voir la beauté là où, à première vue, il n’y en a pas. Comme beaucoup de Parisiens ce weekend, j’ai marché le long des quais pour immortaliser cette crue exceptionnelle. Oui, il y a quelque chose de poétique dans cette vision surréaliste, mais aussi quelque chose de mélancolique et de tragique. Et ce sentiment de plus en plus présent que la nature a et aura toujours le dernier mot.

crueseine2016(8)crueseine2016crueseine2016(12)crueseine2016(2) crueseine2016(13)crueseine2016(3)crueseine2016(4) crueseine2016(5) crueseine2016(6) crueseine2016(7) crueseine2016(14)crueseine2016(9) crueseine2016(15)crueseine2016(10) crueseine2016(16)crueseine2016(11)crueseine2016(21)crueseine2016(20)crueseine2016(17)crueseine2016(18) Toutes mes pensées vont bien-sûr aux victimes des inondations, à Paris et dans toute la France. Et au moment, où j’écris cette phrase, le soleil perce enfin les nuages… Je vous souhaite une belle semaine.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comments (31)

  1. Malgré tout, oui c’est vrai, c’est poétique mais se sont tes photos qui rende la situation comme ça je pense.
    Toutes mes pensées aux victimes des inondations qui ont tout perdu, juste comme ça…

  2. les photos sont vraiment très belles et douces malgré la situation qui ne l’est pas du tout… vivant très loin nous voyons passer des images sans toutefois toujours mesurer l’ampleur de la situation, et ton reportage est vraiment très efficace pour nous montrer cette réalité de l’autre côté de l’atlantique… merci

    1. J’avais l’intention de mettre toutes mes photos en noir & blanc pour « cacher » cette couleur verdâtre, et finalement, lors du post-traitement, cette couleur ne gâche pas trop les photos. Et puis, autant montrer la réalité telle qu’elle est. Très belle fin de semaine à toi ! A bientôt Julie !

  3. La poésie !!! ….Bref….
    Bien heureusement, ….J’ai lu un article où les curieux du Zouave, étaient évacués. ( Il y a, sous le Zouave, une installation électrique qui alimente 80 000 habitants de paris…. )
    Les photos sont auusi belles que l’inconscience des commentateurs….
    Il y a un musicien que j’apprécie…
    « A l’eau?? » .. Tupelo…
    https://www.youtube.com/watch?v=dftrm1bPu88

  4. J’aime beaucoup ces photos, en particulier la première et celle avec la petite fille de dos ! C’est poétique, c’est vrai, mais ce que je trouve encore plus poétique, c’est ce moment, cette rencontre, cette dame que l’on imagine derrière toi prenant une photo, « C’est poétique » dit-elle. Merci de nous en faire le récit !

  5. Très belles photos, des détails très intéressants immortalisés…
    Si j’habitais encore Paris à ce moment là, ça m’aurait beaucoup inspiré également. Mais maintenant je suis à Marseille et on a pas eu ça (tant mieux, hein !)
    Bonne continuation, je m’abonne, j’aime beaucoup ton blog.