Photographier Paris

Rallumons les lumières

Je reviens sur la pointe des pieds après l’horreur. Quand tout a été dit. Ou presque. J’ai peur et je n’ai pas honte de l’écrire, l’avenir semble tellement noir et incertain. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai encore du mal à passer à autre chose, à retrouver le goût de créer et à avancer. Tout me semble futile, sans aucun intérêt. Alors, j’essaie de me recentrer sur l’essentiel et sur ce qui me rend heureuse. Pour pouvoir reprendre ma vie. Comme nous le souhaitons tous.

Ce vendredi 13 J’étais chez moi. Mais la veille, je découvrais un nouveau resto avec Marie à quelques pas du boulevard Voltaire. Fin septembre, j’étais au Bataclan avec mon mari et des amis pour le concert de Lifehouse, leur toute première date en France, bien loin d’imaginer les horreurs qui se dérouleraient dans cette salle de concert quelques semaines plus tard.

Me rendre sur les différents lieux des attentats m’a fait beaucoup de bien. Je crois que j’en avais besoin pour reprendre mon souffle. J’ai rallumé quelques bougies devant Le Bataclan…j’avais l’impression d’être utile, j’aurais pu faire ça durant des heures… C’est con, hein ?!

Et même si c’est compliqué, mon cœur d’enfant bat toujours et ne demande qu’à espérer. La France est belle. Paris retrouvera ses couleurs. J’ai foi en la Vie. En l’Amour. En l’Humanité. En Vous.

DSC04126DSC04130DSC04134DSC04135DSC04146Sans-titre-1DSC04150

« Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera » Victor Hugo

Et vous ? Comment allez-vous ?

PS : je vous retrouve très vite avec de bonnes nouvelles et de jolies photos – et aussi un défi photo de Noël 😉

Leave a Comment

Comments (26)

  1. je t’aime très beaucoup, tu as raison l’homme peut être bon.

    il ne faut pas avoir peur ! la vie est plus forte que la mort.

    l’ignoble, à toujours existé, même l’homme préhistorique traîné sa femme par les cheveux (mdr)

    Il n’y a que l’amour qui compte, la foi en l’homme, à l’heure où je me pose plein de questions sur l’existence, le sens de ma vie, je continue à croire… même si c’est dur ! alors vivons, chantons et n’oublions jamais que chaque vie est sacrée !

    bisous tout plein

  2. Fière d’avoir pu t’aider à surmonter un peu ta peur et surtout d’avoir partagé ce moment aussi triste mais tellement important.
    Gros bisous ma belle (soeur)
    <3

  3. Un très belle article, les mots sont justes et sincères. Et comme tu dis, il faut continuer à avancer, à créer, à sourire, car pour l’homme c’est ça la VIE !!! D’ailleurs c’est sur une terrasse avec une bière sous la pluie que j’ecris ce commentaire 🙂 je te retrouve vite copine
    Et plein de bisous

  4. Je n’ai pas la force ni le courage de me rendre sur la place de la République ni pres du Bataclan. Comme toi j’étais chez moi ce vendredi soir, je revenais du cinéma à Montparnasse inscousciante, j’étais en congés, nous partions le lendemain en week end pour Compiègne.
    Quand j’ai appris la nouvelle je suis restée scotché des heures sur BFM à regarder en boucle les mêmes images. Impossible de trouver le sommeil.
    Aujourd’hui j’ai encore peur au moindre imprévu, au moins cri je sursaute… j’essaie de me convaincre que je n’ai pas peur mais c’est faux.
    Quand j’ai vu la tour eiffel éteinte, j’ai failli me mettre à pleurer. Je suis restée betement scotché à la regarder… J’aimerais aller à République, mais rien qu’en lisant les portraits des victimes dans le journal je me mets à pleurer pour ces inconnus qui auraient pu être mes amies, ma famille ou moi même.
    J’ai peur aussi de l’avenir, de la montée des extrèmes, de cette guerre dont on ne sait pas ce qu’elle va devenir. Je ne crois pas que la haine puisse nous sauver, et pourtant c’est dans cette direction que la majorité se tourne, et cela me fait encore plus peur que de nouveaux attentats.

    1. Coucou Mathilde. Je te comprends tellement. Mais si tu peux y aller, même accompagnée, vas-y, même si c’est pour pleurer. Ça te fera du bien. Je pense aussi qu’il faut apprendre à déconnecter et à débrancher toutes les sources d’information…on commence à saturer et on devient parano. (je suis mal placée pour dire ça, car je reste en permanence sur Twitter…) Donne toi du temps. Nous avons besoin de temps pour accuser le coup. Dans ce malheur, il faut espérer que de belles choses émergeront. Prends soin de toi.

  5. Bonjour Marie-Charlotte,

    Tes photos sont touchantes et profondes. Elles témoignent de la force et de la solidarité que les hommes et les femmes peuvent se manifester les uns envers les autres. Ces vies envolées remémorées avec respect et amour. On sent la compassion dans tes photos. Et l’espoir… d’un jour meilleur.

    C’est normal de ressentir ce que tu ressens, et tu as bien fait de sortir. Tu es revenue avec des images remarquables. Je te souhaite beaucoup de douceur à toi et à tes proches.

    Bises
    Anne xx

    1. Merci beaucoup Anne pour ton soutien depuis le 13 novembre. C’est triste, mais c’est dans le malheur qu’on se rappelle combien la France est belle et qu’ensemble nous pouvons faire de belles choses. En attendant des jours meilleurs, il faudra apprendre à se réjouir de nos petits bonheurs. Des Bises <3

  6. un très bel article qui rend un bel hommage aux victimes …
    Je comprends ton ressenti, moi aussi je me suis sentie inutile, apeurée … alors je comprends ton besoin de rallumer les lumières. Comme tu dis , il faut continuer à voir le bon, la couleur, ce qui donne le sourire 🙂 Je t’embrasse !
    A bientôt

  7. J’habite Paris, l’est Parisien pour être précise et sors principalement vers République et dans le 11ème, c’est mes quartiers. Mais j’étais loin ce soir là. J’ai eu mal tout le weekend. L’atmosphère est encore lourde. Pourtant je n’ai pas encore eu le courage ni l’envie de me rendre sur les lieux d’hommage aux victimes, comme si quelque part ça maintenant le réel un peu en dehors …

  8. C’est bon de revenir. Même si c’est dur et que la peur accompagne nos pas.
    La vie gagne toujours c’est ce que je me répète. Les élans de solidarité ici et là m’ont convaincue qu’il y a aussi du beau et du bon dans l’Homme.
    Belle journée Marie-Charlotte.

    1. Merci Marie. La peur nous accompagnera toujours. Ça sera long, ça sera difficile…autant apprendre à profiter de l’instant présent et à se réjouir de nos petits bonheurs. Je te souhaite une très belle fin de semaine !

  9. Tes photos sont belles et vraiment touchantes. Je comprends tes états d’âmes, c’est sûr que je ne l’ai pas vécu comme vous mais jusqu’à un certain point je peux comprendre. Moi même, qui pourtant vit à des milliers de kilomètres de Paris, ai ressenti pendant quelques jours un grand découragement après ces horreurs. Tranquillement la vie va reprendre son cours et assurément des jours meilleurs et heureux sont à l’horizon.
    Entoure-toi des tiens et fais ce qui te rends le plus heureuse, je crois que c’est la meilleure chose à faire en ces temps difficiles.
    Bonne journée Marie-Charlotte !

    1. Merci beaucoup Jocelyne. Il faut croire en des jours meilleurs…mais ils semblent tellement loin. On ne sait absolument pas où toutes ces horreurs vont nous emmener. J’ai lu quelque part que dans des événements très douloureux il y a toujours quelque chose de bon qui doit en ressortir. C’est paradoxal ! Pourtant je me raccroche à cette idée. Noël, cette année, résonnera différemment dans nos maisons. Je te souhaite une très belle fin de semaine ! A bientôt

  10. C’est vrai que j’ai l’impression que tout a été dit… Hier ils ont enlevé les drapeaux français sur l’hôtel de ville de Montréal. Est-ce que le deuil est terminé ? Est-ce qu’on va reprendre notre vie comme avant ? Je ne sais pas, il n’y a que le temps qui nous le dira…
    PS : pour parler photo, j’ADORE celles de nuit avec les bougies allumées, l’effet est incroyablement magique… 🙂
    Bisous

    1. Aujourd’hui c’était l’hommage national. On a l’impression qu’ils veulent qu’on passe à autre chose…comme pour marquer la fin de ces 2 semaines d’angoisse. Mais je pense que le deuil continue et qu’il ne s’arrête pas aux commémorations. Les gens continueront à aller déposer des fleurs sur les lieux des attentats, et dans quelques mois/années, on aura toujours la gorge serrée quand on passera devant ces lieux. Malheureusement, je pense que plus rien ne sera comme avant. Et on gardera cette peur toute notre vie. A nous d’apprendre à vivre avec. Et à croire en des jours meilleurs.
      Oui, j’avoue, toutes ces bougies allumées ont quelque chose d’apaisant et de rassurant.
      Bisous !!!!

  11. Bonjour,

    J’ai habité 2 ans à Bastille, à deux pas de République où j’allais voir les événements, rejoindre les amis. Passer devant le Bataclan, devant les restaurants étaient plus que familier ! Remonter le Bd Richar Lenoir. Passer la journée à Bastille pour montrer la solidarité contre les attentats.
    Les bars du vendredi soir avec les copines, arpenter les rues en quête de la nuit parisienne…
    Mais ce vendredi 13, j’était dans l’avion, et j’ai eu la nouvelle le lendemain par un « tu es a Paris ?! Ca va ? ».. J’ai pas compris au début. Mais si j’avais pas pris cet avion, j’aurais été comme ces personnes à vivre la vie parisienne, profiter de la musique, des amis, des rencontres d’un soir… Nous nous identifions tous plus ou moins, par l’âge, les lieux, les activités, Paris simplement…

    Et j’ai culpabilisé de pas être à Paris, de plus y être.
    J’espère profondément que l’humain va aller mieux, un jour.

    L.

%d blogueurs aiment cette page :